Séjour montagne - Collège Saint Exupéry

19 mars, dimanche...

, 12:10pm

Publié par Labat Philippe

Le parking du lycée est bien calme ce dimanche matin de presque printemps ; quelques rares véhicules sont déjà là, puis petit à petit des voitures arrivent, des enfants en descendent pour retrouver leurs copains de classe, des parents se saluent, d’autres entament déjà une causette :

« Tu as regardé le match contre le Pays de Galles ? Quelle tension, j’ai bien cru qu’ils allaient nous faire mordre la poussière ces diables de Gallois !!! »

« Tu as vu notre petit Baptiste, sans vouloir être chauvin, quelle classe ce gamin !! »

« Je ne sais pas le temps qu'ils vont les avoir les gamins là haut, le printemps démarre bien doux, ils risquent de sortir les rollers pour descendre les piste !!! »

Les élèves vont et viennent, parlent de plus en plus fort, le ton monte au fur et à mesure que le parking se peuple.

Les profs sont là aussi un sac dans une main, une paire de skis dans l’autre, une liste d’élèves coincée entre les lèvres….

Le bus arrive ; brouhaha, tout le monde s’agite, quelle place pour moi, pourvu que nous soyons à côté !!!

Les profs prennent les choses en main, regroupent les élèves par classe, font l’appel, l’agitation anarchique qui a précédé se dissipe, bientôt chacun aura sa place dans le bus.

Le micro amplificateur de la caméra capte quelques bribes de conversations :

« Je n’ai rien pu avalé ce matin, mortel, trop tôt pour moi je n’ai pas faim à 11h00 du mat’ ; de toute façon je suis tellement excitée, je n’aurais pas pu !!! »

« Pas de problèmes, si tu as faim, j’ai assez, ma mère a toujours peur que j’en manque et m’a mis trois paquets de gâteaux, des clémentines et des yops à la fraise »

« J’ai deux paquets de becs pour le voyage, des fraises tagada, des dragibus et des têtes brûlées, même si c’est interdit dans le bus, on en mangera discrètement ! »

« Il paraît que les profs de gym veulent nous faire dormir une nuit dans un igloo, genre !!! »

« J’ai failli oublier le chargeur de mon 7S, ouf, mon père y a pensé au dernier moment ! »

Le chauffeur, quelques papas et des profs remplissent les soutes de toutes sortes de sacs, valises, poches poubelles difformes, de quelques paires de skis aussi.

Le moment de se dire au revoir est arrivé, embrassades plus ou moins longues, petit bisou furtif, clin d’œil par ici ou bien distance de circonstance devant les potes selon le cas…

« Tu m’envoies des textos régulièrement et surtout tu nous préviens de votre arrivée ! »

L’embarquement s’effectue, sans poser de problème, les sièges se garnissent et les soutes sont pleines ; la tension devient palpable, même s’il ne faut rien laisser paraître devant les copains, après tout, cela fait six jours sans papa et maman, pas si évident pour tout le monde !!!

Les profs comptent et recomptent, le bus s’ébranle, tous les papas et les mamans, les p’tites sœurs et les grands frères agitent frénétiquement les mains pour saluer le départ ...

Six jours sans le petit, des sourires mélancoliques, quelques regards humides de mamans et des mains de parents qui se serrent...

Ici et là des smartphones immobilisent ces derniers instants...

Emotion, le bus roule déjà ou enfin, une grande famille de cinquante sept enfants et sept adultes se met en route pour partager une semaine scolaire exceptionnelle.

La route est belle, le ton monte progressivement dans le bus, l’ambiance est joyeuse, mélange d’excitation, d’appréhension de l’inconnu aussi, les kilomètres défilent gentiment.

La pose goûter sur l’aire d’autoroute est la bienvenue, tout le monde se dégourdit les jambes ; chacun croque dans ses gâteaux avec l’appétit retrouvé. Le ciel est bleu, belle journée.

Les montagnes se profilent derrière le grand pare brise, toutes blanches, dressées droit devant comme une immense barrière ; en quittant l’autoroute, les sommets se font plus proches, la lumière augmente sensiblement.

Plus on approche, plus les sommets se font présents, le blanc domine les hauts sommets au dessus de la vallée.

Bientôt, nous aurons les pieds dans la neige et les mains aussi...

Les derniers lacets de la montée à la station mettent à mal quelques voyageurs, une bonne inspiration d’air montagnard dans quelques minutes et les visages devraient retrouver leur couleur.

La station enfin, les bus s’immobilisent, la neige est présente, en tous cas suffisamment pour glisser, la grande famille Saint Exupéry est bien présente aussi...à nous Val Louron !

Fin du premier acte, une autre partie de l’histoire commence maintenant.

@ plus tard pour des images

Déchargement du bus, répartition dans les chambres, récupération du matériel de ski chez le loueur, stockage des skis dans les casiers, mise au point pour les modalités d'organisation, repas, ouf....oui, ouf !!!!

En images quelques moment du voyage et du déroulement à l'arrivée.

@ suivre très bientôt pour de nouvelles aventures....

19 mars, dimanche...
19 mars, dimanche...
19 mars, dimanche...
19 mars, dimanche...
19 mars, dimanche...
19 mars, dimanche...
19 mars, dimanche...
19 mars, dimanche...
19 mars, dimanche...
19 mars, dimanche...
19 mars, dimanche...
19 mars, dimanche...
19 mars, dimanche...
19 mars, dimanche...
19 mars, dimanche...
19 mars, dimanche...
19 mars, dimanche...
19 mars, dimanche...
19 mars, dimanche...
19 mars, dimanche...
19 mars, dimanche...
19 mars, dimanche...
19 mars, dimanche...
19 mars, dimanche...
19 mars, dimanche...
19 mars, dimanche...
19 mars, dimanche...
19 mars, dimanche...
19 mars, dimanche...
19 mars, dimanche...
19 mars, dimanche...
19 mars, dimanche...
19 mars, dimanche...
19 mars, dimanche...